S

i la transition doit impérativement être discutée dans les institutions nationales et internationales chargées de l’intérêt général, il importe qu’elle soit menée en bonne intelligence sur les territoires et co-construite par différents acteurs privés et publics. En tant qu’institutions d’enseignement supérieur public implantées en province de Luxembourg, nous estimons avoir une responsabilité importante dans le vaste chantier de la transition à mener.

Pour y œuvrer, l'Alliance a défini huit balises :

1.
+

Ouvrir le champ des possibles et créer des moments inspirants et mobilisateurs

Notre rôle éducatif est d’ouvrir le champ des possibles en matière de transition: “changer d’histoires pour changer l’histoire (Cyril Dion)” . Notre objectif est de créer des moments inspirants et mobilisateurs en organisant des événements publics ouverts aux trois institutions et au grand public qui puissent inspirer le nécessaire changement de paradigme.

 

2.
+

Repenser, à l'aune de la sobriété,  notre relation à l’abondance y compris technologique

Nous reconnaissons que nous vivons dans un monde aux ressources limitées. Ceci a des conséquences en matière d’innovations techniques et sociales. Le vivre ensemble et l’équité nous imposent de vivre sur une planète sous contrainte, dans une perspective de sobriété . Cela implique de repenser notre relation à la consommation et à l’abondance, y compris technologique en établissant des modes de consommation et de production durables. La question de la sobriété énergétique et numérique  (mais pas seulement) est notamment à l’ordre du jour.

3.
+

Soutenir une transition écologique socialement juste

Des risques importants d’exclusion liés à l’urgence, à la mondialisation et à la complexité de la crise écologique existent: “fin du monde contre fin de mois” . Une transition écologique soutenable et socialement juste implique donc aussi un travail de création et de transformation en matière de participation et de démocratie. Celui-ci doit permettre de poser des choix qui soient à la fois efficaces et justes. Les citoyens doivent être assurés d’être écoutés et de pouvoir être impliqués dans ces choix. Dans cette perspective, la mise en place de mesures de protection sociale et d'accès à l'enseignement doivent être mises en place pour lutter contre la pauvreté et la vulnérabilité de certains étudiants.

4.
+

Répondre à la demande de sens chez les jeunes étudiants et travailleurs

La « grande accélération » en matière de production et de consommation accentuée par  le basculement numérique génère en retour, chez des jeunes de plus en plus nombreux, diverses formes de désengagement, de bifurcation, notamment dans le rapport au travail, … Une forte demande de sens chez les jeunes étudiants et travailleurs questionne la vision sociétale actuelle, vision qui considère qu’un bon travail, c’est un travail à temps plein et un travail intellectuel … Nous souhaitons questionner cette vision pour l’ouvrir aux demandes de bien-être et de qualité de vie des jeunes générations auxquelles nous souhaitons être attentifs. Dans cette perspective: nous voulons inclure tous les étudiants du Bac 1 au Master. 

5.
+

Encourager un processus de transformation ouvert

La transition écologique est un processus ouvert dans lequel nous souhaitons collectivement nous engager : nous avons plus besoin d’apprendre des expériences des uns et des autres, de reconnaître la dimensions subjective et située de la transition  que de (nous) imposer des modalités de gestion planifiées et des approches déterministes ; la fin désirée étant connue. La transition renvoie à la notion de « transformation » qui implique au contraire une approche nettement plus « ouverte » des problèmes qu’elle pose à nos institutions. Faisons en sorte que nos campus soient des lieux humains, ouverts à tou.te.s, des lieux sûrs, résilients et durables.

6.
+

 Porter une attention aux discriminations notamment de genre

Si le rôle clé joué par les femmes en matière de transition écologique est de plus en plus souligné, la reconnaissance de leur contribution à cet effort collectif reste cadenassée dans une grille d’interprétation patriarcale. Assurons ensemble une éducation équitable, inclusive et de qualité, en mettant fin aux multiples forme de discrimination dont celle de genre.

7.
+

Co-construire au moins deux événements annuels identifiés alliance transition écologique

Notre ambition est de co-construire entre les trois institutions au moins deux événements publics par an identifiés spécifiquement “Alliance Transition Ecologique”

8.
+

Soutenir le développement de projet étudiants

Nous voulons développer le soutien aux projets d’étudiants au sein de l’alliance transition écologique. Nous souhaitons les favoriser et les reconnaître en les intégrant dans les programmes de cours sous forme de crédits projets ou soft Skills.  

Partager cette page